Portrait de bénévole # 8

Marie Christine Svatos, Bénévole, Écrivain Public et Accompagnement Scolaire

Depuis cette année je suis bénévole comme écrivain public, le mardi de 9h30 à 11h30. Je peux aider les personnes à rédiger des lettres de motivation, des courriers ou des mises à jour administratives… Je suis également bénévole à l’accompagnement scolaire depuis l’année dernière. J’ai d’ailleurs découvert le Centre Social et Culturel par ce biais. En un an j’ai pu voir, au fur et à mesure, tout ce qui était proposé au Centre Social et Culturel et j’en ai profité pour m’inscrire au cours de Yoga, à l’atelier d’écriture et à l’atelier lecture.

A la fin de ma carrière en tant qu’infirmière dans une maison des enfants à caractère social (MECS), j’ai décidé de faire la formation d’écrivain public avec le CNFDI et de passer le certificat Voltaire. J’aime les défis et les challenges ! Suite à une reconversion professionnelle, après avoir été secrétaire pendant une vingtaine d’années dans une petite entreprise puis dans la grande distribution, j’ai validé mon diplôme d’infirmière à 44 ans. Avec ce diplôme j’ai travaillé pendant quinze ans en MECS, où j’étais la seule référente santé pour une centaine d’enfants répartis sur plusieurs internats et accueils de jour. Je réalisais le suivi et la mise à jour de leur dossier médical, je faisais le lien avec le médecin traitant et la sécurité sociale et j’accompagnais les enfants chez tous les spécialistes (dentiste, ORL, ophtalmo…) ou encore à l’hôpital. Par mon histoire personnelle, je crois que j’avais beaucoup d’empathie pour ces enfants avec des situations familiales compliquées ou qui viennent d’ailleurs. Ce n’est pas facile d’être déraciné…

Avec l’accompagnement des enfants et des adultes au Centre Social, je souhaite surtout me rendre utile. Je suis également aidante pour deux personnes âgées proches de moi. Cela a toujours été important pour moi d’aider les autres, et maintenant que je suis en retraite j’ai plus de temps disponible. Cela me réussit plutôt bien moralement, je fais les choses sans contrainte et je reçois autant que je donne… et même plus, c’est très agréable ! Mais je garde aussi un peu de temps pour moi et je me sens enfin libre de faire ce qui me plaît : écrire des nouvelles, réaliser des poupées, des doudous et un tas d’autres choses au crochet… 

Cela peut paraître anodin, mais l’année dernière un enfant de l’accompagnement scolaire m’a fait un dessin. C’était important pour lui et cela m’a fait plaisir, je l’ai gardé précieusement. Quand on aide, c’est un partage. « Les détails » ont de la valeur et « les petites choses » ont un sens.

un été à la briqueterie, article voix du nord 14 juillet

Article Voix du Nord, 14 Juillet 2023
« Un été à la Briqueterie » avec le centre social de Marcq, pour garder le contact et faire voyager. 
 
Comme chaque année depuis 2018, le centre social et culturel de Marcq organise une programmation spécifique « Un été à la Briqueterie ». Indispensable dans le contexte de violences de début juillet, mais aussi de pauvreté qui touche le quartier.
« On ne coupe pas les liens pendant les vacances, mais on va plus loin, on propose des activités gratuites, accessibles à tous, délocalisées dans le quartier de la Briqueterie. On est présent sur le terrain, auprès des familles et des jeunes qui ne fréquentent pas les structures de loisirs mises en place durant l’été », résume Fabien Versmessen, le directeur du centre social. Tel est l’esprit d’Un été à la Briqueterie, action mise en place depuis 2018.
 
La programmation en est encore un peu plus dense cette année, où les JO de Paris pointent leur nez et où plusieurs clubs marcquois (rugby, handball, basket-ball, golf) s’associent au centre social. La démarche est volontariste de la part de la structure, dont « les moyens sont constants en période d’inflation » et qui a été déficitaire en 2022. Celle-ci est partie à la chasse aux subventions, décrochant 11 000 € de la Région au titre de Nos quartiers d’été et 5 000 € de l’État au titre de Quartiers d’été, d’autres actions étant financées par la Politique de la ville.
 
Repas reporté
Après la mort de Nahel, la Briqueterie s’est elle aussi enflammée. Une vingtaine de véhicules ont été brûlés et la Fab Num (Fabrique numérique) a été détruite et pillée. Celle-ci est provisoirement accueillie au centre social. Le centre a hésité, mais après un échange avec la mairie, il a été décidé de reporter le repas prévu au cœur de la Briqueterie le 7 juillet. « Il était très attendu, note le directeur. Nous avons sorti un auvent et sommes allés expliquer pourquoi on le reportait (sans doute en septembre). Les gens ont été contents qu’on vienne à eux. »
 
En complément des activités d’Un été à la Briqueterie, le centre social organise deux colos. L’une emmènera 72 enfants de 6 à 11 ans trois fois une semaine à Ohlain, contre 36 sur une semaine l’an passé. L’autre conduira 24 ados en août, pendant quinze jours, sur les îles du Frioul, dans les calanques de Marseille. Les jeunes ont monté le programme du séjour (éducation à l’environnement, plongée, voile…) et des actions d’autofinancement depuis janvier.
Le séjour est monté en partenariat avec le CCAS de Marcq, qui aide une vingtaine de familles, même si la semaine revient à seulement 40 €. Il est indéniable que l’inflation touche de plein fouet nombre de familles pauvres de la Briqueterie. Par ailleurs, le centre social sera ouvert tout l’été et ses inscriptions pour août connaissent déjà le succès. « On aurait pu faire des économies en fermant en août, indique Fabien Versmessen, mais on a choisi de rester ouvert. »
 
Centre social et culturel, 69, boulevard Clemenceau à Marcq ; 03 20 51 82 46.

REPAS DE QUARTIER BRIQUETERIE 7 JUILLET

Avec l’ensemble des partenaires et associations de la Briqueterie, le repas de quartier est organisé le 7 Juillet, dans le cadre de Nos quartiers d’été 2023.   

à partir de 17H30 un skate park mobile sera installé sur le parking Rue Charles Gounod. 

Inscription pour le repas Kebab et accompagnement au Centre Social et Culturel. 

Nos quartiers d’été 2023

Le Planning d’un été à la Briqueterie, dans le cadre de Nos quartiers d’été 2023 est sortie.

L’évènement se déroule du 30 Juin au 5 aout 2023.

Différents temps forts, ateliers, sorties locales et familiales sont proposés pour toutes les générations.  ( voir planning ci dessous) 

Vous pouvez dès le Jeudi 29 Juin venir faire les inscriptions pour les différents ateliers, sorties qui pourraient vous intéresser. 

Représentations des ateliers de théâtre / Inscription

Restitution des ateliers théâtre adultes du 23 au 25 juin.

2 pièces de théâtre mises en scènes par Vincent Thomas (3 représentations par pièces) au Colisée Lumière (56 rue Montgolfier) en partenariat avec le service culturel de la ville de Marcq-en-Barœul. 

Infos et réservations via ce lien ou au 03 20 51 82 46.

Sous le soleil de Satie : Vendredi 23 Juin – 18H

                                                   Samedi 24 Juin – 20H30

                                                   Dimanche 25 Juin – 16H

 

Le Homard : Vendredi 23 Juin – 20H30 

                           Samedi 24 Juin – 18H

                          Dimanche 25  Juin – 18H30

 

 

Semaine découverte 12 Juin au 16 Juin 2023

Portrait de bénévole #7

Davy et Sam RAJAGOPALL, bénévoles au service d’aide alimentaire.

Davy et Sam sont mariés depuis 1983, et ils sont adhérents depuis 2005 à la vie du Centre Social et Culturel : « Un de nos plus grand souvenir au Centre Social et Culturel de Marcq en Baroeul a été l’organisation de la semaine indienne en 2007. Nous sommes de l’Ile Maurice, mais nos familles venaient d’Inde.  Environ 50% de la population à l’Ile Maurice a des origines indiennes. Pendant la colonisation anglaise, de la main d’œuvre très peu couteuse débarquait et travaillait dans des conditions difficiles sur les exploitations de canne à sucre et de thé.   Au départ nous voulions organiser avec des adhérents et des bénévoles un repas indien, pour faire découvrir notre culture et nos origines. Avec l’équipe professionnelle, cette idée de départ s’est transformée en une semaine découverte avec la participation de différents partenaires dont Lille 3000. Lors de cette semaine, nous avions organisé un repas : salade Noix de Coco, Poulet Tandorri accompagné de légumes au curry et raïta lassi, salade de fruits exotiques. Lors de ce repas, il y avait eu une démonstration de danse indienne dans un décor réalisé par nos soins.  Pendant la semaine, nous avions également organisé une projection d’un film Bollywood, des initiations à la danse indienne, une démonstration de drapage de sari, des découvertes de contes indiens, des dégustations et une visite culturelle autour de l’inde à la Maison Folie de Lille Fives. Nous avons passé tellement de moments sympathiques au Centre Social et Culturel.  Nous avons rencontré beaucoup de personnes et nous nous sommes fait des amis. Aujourd’hui nous sommes engagés uniquement au service d’aide alimentaire. Mais depuis notre inscription au Centre Social, nous participions à différents ateliers culturels de la structure. Davy a également participé au Conseil d’administration et réalise toujours du bénévolat en parallèle dans un EPHAD. »  Pour Sam qui est arrivé en 1970 de l’Ile Maurice pour travailler dans le textile à Armentières : « J’avais 25 ans, je parlais créole, mais j’avais appris l’anglais et le français à l’école, et j’avais tout de suite eu la volonté d’aller vers les autres.  Je n’oublierai jamais l’accueil chaleureux des gens du Nord. Lors de mon premier mois de travail mes collègues ont constaté que j’étais moins bien payé qu’eux, mes collègues sont allés voir la direction, alors que je les avais prié de rien en faire car je craignais un peu les conséquences de leur réclamation. Eh bien le mois suivant, tout était rentré dans l’ordre, avec une fiche de paie qui était égale à mes collègues.  Pour ma part quand j’accueille un bénéficiaire de la Banque alimentaire c’est important d’instaurer un climat chaleureux. Surtout je me méfie des aprioris et j’évite de regarder les gens en les jugeant… »  Davy ajoute : « Le bénévolat c’est très enrichissant humainement. C’est formidable de monter un projet organisé, collectivement, par un groupe de bénévoles et aidés par des professionnels. Ce n’est pas forcément facile, mais pour finir il y ressort souvent du positif car on entreprend, on échange, on partage, on apprend. »

Portrait de bénévole #6

Noémie – Bénévole accompagnement scolaire (dessin réalisé par Noémie) 

Je suis bénévole à l’accompagnement scolaire, depuis novembre 2022. J’ai 19 ans. J’ai suivi une scolarité à l’Institut Saint Luc, à Tournai. J’ai pu faire 2 années d’illustration, 1 année d’imprimerie, 1 année d’art graphique pendant mon lycée. Comme j’ai du temps de libre actuellement, je suis bénévole le lundi, mardi, jeudi, vendredi à l’accompagnement scolaire. J’aide les 6-11 ans aux devoirs et parfois les collégiens. C’est ma première expérience de bénévolat et j’en tire vraiment du positif.  Je développe des compétences et je gagne de l’expérience. Je suis patiente et calme. Je suis plutôt timide, cependant l’accompagnement scolaire me permet d’aller vers les autres, à la fois vers les enfants, les bénévoles et les salariés du Centre Social et Culturel.

Avec la ville, je peux bénéficier d’une bourse en faisant 50 heures de bénévolat dans une structure associative. Cette bourse pourra m’aider à financer mon permis ou mon BAFA. Après les 50 heures je continuerai mon expérience de bénévole au Centre Social et Culturel. J’apprécie l’accompagnement des enfants. Leurs humeurs varient selon le déroulement de la journée. Il faut être à l’écoute et attentif. Enfant, je venais au Centre Social pendant les accueils de loisirs :  j’ai un très bon souvenir. Je réfléchis à passer un CPEJPS qui est un Certificat Professionnel de la Jeunesse, de l’Education Populaire et du Sport. Une manière de me professionnaliser davantage dans le secteur de la jeunesse.

Je continue le dessin en parallèle. Une passion qui ne me quitte pas, depuis plus de 5 ans. Je dessine beaucoup de portraits (fusain, crayon, stylo, feutre, peinture à l’huile). J’aime bien l’aspect réaliste et donner une importance au regard pour retranscrire une expression, une humeur, une attitude… J’aime beaucoup les peintures de Van Gogh, particulièrement pour le mouvement et le sens qu’il met derrière ses œuvres. Je m’intéresse également à la peinture abstraite, aux formes, aux couleurs. J’aimerais découvrir l’Egypte, son histoire, sa culture, la technique du parchemin, l’illustration ou l’écriture en hiéroglyphes, tout cela me fascine. J’espère un jour avoir la chance de les apprendre de près. Pourquoi pas en y allant sur place directement !