Portrait de bénévole #9

Edith Thomas, Bénévole service d’aide alimentaire. 

Voilà 10 ans que je viens au Centre Social et Culturel de Marcq en Baroeul. J’ai commencé en animant bénévolement un atelier de relaxation avec 7/8 adultes. C’est à la suite de ma retraite d’institutrice dans les écoles maternelles que j’ai décidé de m’engager dans le bénévolat.   

Les notions de bien être, de solidarité et de vie descente sont très importantes pour moi. Mon papa travaillait à la manufacture des Tabacs de Lille. Il était également responsable national du syndicat CGT et engagé dans une association contre l’expulsion des locataires liée à la trêve hivernal. Il écrivait et distribuait les tracts, préparait les réunions et les manifestations, regroupaient les salariés… Même s’il n’était pas très souvent à la maison, et que parfois c’était un peu difficile pour maman, j’ai été éduquée dans un monde ouvrier en refusant les inégalités, en luttant contre la précarité.

Dans mon expérience bénévole, j’ai participé à la distribution alimentaire du Secours Populaire. C’est immense ! En une matinée nous pouvions avoir 200 personnes à servir.  Puis j’ai participé au service d’aide alimentaire au Centre Social et Culturel avec la Banque Alimentaire du Nord.  Le rapport humain avec les bénéficiaires est moins informel et plus chaleureux, nous avons plus de temps d’échanger car moins de monde. Mais le problème reste le même :  des familles et des personnes isolées ne peuvent pas se nourrir correctement.  

Le Centre Social et Culturel est un peu comme ma deuxième maison, en plus d’être au service d’aide alimentaire, je participe à l’atelier informatique séniors et à l’atelier arts plastiques.  Mon mari participe au cours d’Anglais. Et il y a quelques années ma fille a pu faire un stage avec Sylvie pour la former au métier de conseillère économique sociale et familiale. J’ai pu construire des relations amicales.  Avec l’équipe bénévole du service alimentaire il y a une certaine stabilité. Nous faisons des rencontres bénévoles avec des temps d’échanges  et en organisant une petite auberge espagnole, nous avons également participé à un temps de formation pour le service d’aide alimentaire avec La Banque Alimentaire du Nord.  Le Centre Social est un lieu ouvert et accueillant. On s’y sent bien.  L’équipe sait mettre en avant et valoriser les bénévoles. Cela fait toujours plaisir.  

Portrait de bénévole # 8

Marie Christine Svatos, Bénévole, Écrivain Public et Accompagnement Scolaire

Depuis cette année je suis bénévole comme écrivain public, le mardi de 9h30 à 11h30. Je peux aider les personnes à rédiger des lettres de motivation, des courriers ou des mises à jour administratives… Je suis également bénévole à l’accompagnement scolaire depuis l’année dernière. J’ai d’ailleurs découvert le Centre Social et Culturel par ce biais. En un an j’ai pu voir, au fur et à mesure, tout ce qui était proposé au Centre Social et Culturel et j’en ai profité pour m’inscrire au cours de Yoga, à l’atelier d’écriture et à l’atelier lecture.

A la fin de ma carrière en tant qu’infirmière dans une maison des enfants à caractère social (MECS), j’ai décidé de faire la formation d’écrivain public avec le CNFDI et de passer le certificat Voltaire. J’aime les défis et les challenges ! Suite à une reconversion professionnelle, après avoir été secrétaire pendant une vingtaine d’années dans une petite entreprise puis dans la grande distribution, j’ai validé mon diplôme d’infirmière à 44 ans. Avec ce diplôme j’ai travaillé pendant quinze ans en MECS, où j’étais la seule référente santé pour une centaine d’enfants répartis sur plusieurs internats et accueils de jour. Je réalisais le suivi et la mise à jour de leur dossier médical, je faisais le lien avec le médecin traitant et la sécurité sociale et j’accompagnais les enfants chez tous les spécialistes (dentiste, ORL, ophtalmo…) ou encore à l’hôpital. Par mon histoire personnelle, je crois que j’avais beaucoup d’empathie pour ces enfants avec des situations familiales compliquées ou qui viennent d’ailleurs. Ce n’est pas facile d’être déraciné…

Avec l’accompagnement des enfants et des adultes au Centre Social, je souhaite surtout me rendre utile. Je suis également aidante pour deux personnes âgées proches de moi. Cela a toujours été important pour moi d’aider les autres, et maintenant que je suis en retraite j’ai plus de temps disponible. Cela me réussit plutôt bien moralement, je fais les choses sans contrainte et je reçois autant que je donne… et même plus, c’est très agréable ! Mais je garde aussi un peu de temps pour moi et je me sens enfin libre de faire ce qui me plaît : écrire des nouvelles, réaliser des poupées, des doudous et un tas d’autres choses au crochet… 

Cela peut paraître anodin, mais l’année dernière un enfant de l’accompagnement scolaire m’a fait un dessin. C’était important pour lui et cela m’a fait plaisir, je l’ai gardé précieusement. Quand on aide, c’est un partage. « Les détails » ont de la valeur et « les petites choses » ont un sens.

un été à la briqueterie, article voix du nord 14 juillet

Article Voix du Nord, 14 Juillet 2023
« Un été à la Briqueterie » avec le centre social de Marcq, pour garder le contact et faire voyager. 
 
Comme chaque année depuis 2018, le centre social et culturel de Marcq organise une programmation spécifique « Un été à la Briqueterie ». Indispensable dans le contexte de violences de début juillet, mais aussi de pauvreté qui touche le quartier.
« On ne coupe pas les liens pendant les vacances, mais on va plus loin, on propose des activités gratuites, accessibles à tous, délocalisées dans le quartier de la Briqueterie. On est présent sur le terrain, auprès des familles et des jeunes qui ne fréquentent pas les structures de loisirs mises en place durant l’été », résume Fabien Versmessen, le directeur du centre social. Tel est l’esprit d’Un été à la Briqueterie, action mise en place depuis 2018.
 
La programmation en est encore un peu plus dense cette année, où les JO de Paris pointent leur nez et où plusieurs clubs marcquois (rugby, handball, basket-ball, golf) s’associent au centre social. La démarche est volontariste de la part de la structure, dont « les moyens sont constants en période d’inflation » et qui a été déficitaire en 2022. Celle-ci est partie à la chasse aux subventions, décrochant 11 000 € de la Région au titre de Nos quartiers d’été et 5 000 € de l’État au titre de Quartiers d’été, d’autres actions étant financées par la Politique de la ville.
 
Repas reporté
Après la mort de Nahel, la Briqueterie s’est elle aussi enflammée. Une vingtaine de véhicules ont été brûlés et la Fab Num (Fabrique numérique) a été détruite et pillée. Celle-ci est provisoirement accueillie au centre social. Le centre a hésité, mais après un échange avec la mairie, il a été décidé de reporter le repas prévu au cœur de la Briqueterie le 7 juillet. « Il était très attendu, note le directeur. Nous avons sorti un auvent et sommes allés expliquer pourquoi on le reportait (sans doute en septembre). Les gens ont été contents qu’on vienne à eux. »
 
En complément des activités d’Un été à la Briqueterie, le centre social organise deux colos. L’une emmènera 72 enfants de 6 à 11 ans trois fois une semaine à Ohlain, contre 36 sur une semaine l’an passé. L’autre conduira 24 ados en août, pendant quinze jours, sur les îles du Frioul, dans les calanques de Marseille. Les jeunes ont monté le programme du séjour (éducation à l’environnement, plongée, voile…) et des actions d’autofinancement depuis janvier.
Le séjour est monté en partenariat avec le CCAS de Marcq, qui aide une vingtaine de familles, même si la semaine revient à seulement 40 €. Il est indéniable que l’inflation touche de plein fouet nombre de familles pauvres de la Briqueterie. Par ailleurs, le centre social sera ouvert tout l’été et ses inscriptions pour août connaissent déjà le succès. « On aurait pu faire des économies en fermant en août, indique Fabien Versmessen, mais on a choisi de rester ouvert. »
 
Centre social et culturel, 69, boulevard Clemenceau à Marcq ; 03 20 51 82 46.

REPAS DE QUARTIER BRIQUETERIE 7 JUILLET

Avec l’ensemble des partenaires et associations de la Briqueterie, le repas de quartier est organisé le 7 Juillet, dans le cadre de Nos quartiers d’été 2023.   

à partir de 17H30 un skate park mobile sera installé sur le parking Rue Charles Gounod. 

Inscription pour le repas Kebab et accompagnement au Centre Social et Culturel. 

Nos quartiers d’été 2023

Le Planning d’un été à la Briqueterie, dans le cadre de Nos quartiers d’été 2023 est sortie.

L’évènement se déroule du 30 Juin au 5 aout 2023.

Différents temps forts, ateliers, sorties locales et familiales sont proposés pour toutes les générations.  ( voir planning ci dessous) 

Vous pouvez dès le Jeudi 29 Juin venir faire les inscriptions pour les différents ateliers, sorties qui pourraient vous intéresser.